Lecture arpentage

Un atelier ARPENTAGE consiste à découvrir collectivement un livre (essai, étude, recherche) sur un temps court, en 3 temps.

  • 1 lecture individuelle de 15 à 20 mn
  • La reconstruction collective de l’argumentation du livre
  • 1 temps de discussion sur le propos de l’auteur

En 2H, avec un groupe de 8 à 10 personnes, le contenu d’un ouvrage de 200 à 250 pages est passé en revue et discuté dans ses lignes directrices.

L’apprentissage de la lecture opère cette précieuse relation entre les mondes intérieurs et extérieurs. Elle permet de mettre en forme nos expériences et de leur donner une signification.

C’est souvent le poids des mots, ou leur absence, qui détermine notre existence. Plus on est capable de nommer ce que l’on vit, plus on est à même de le vivre et apte à le changer.

Michèle Petit : Éloge de la lecture, Belin 2002

Cette forme de lecture collective doit son origine au réseau national Peuple et Culture . Elle s’inscrivait dans la continuité de la foisonnante période des cercles culturels (laboratoires d’expériences de formations et d’échanges multi supports à partir d’une thématique).

Sur le plan pédagogique, cette pratique de lecture partagée, avec toutes ses variations possibles, est un formidable outil collectif d’appropriation et d’échanges de savoirs.

   Après une petite enquête auprès de la coordinatrice de l’union Peuple et Culture, l’information couramment répandue selon laquelle l’arpentage serait issue des milieux ouvriers au 19e siècle est une pure invention qu’il convient de corriger par honnêteté envers l’histoire de l’éducation populaire et par loyauté envers les praticiens-chercheurs de ce réseau.

La lecture collective en arpentage pourrait devenir un précieux auxiliaire des programmes de lecture publique.

Selon la dernière étude du CNL, Conseil national du livre, sur l’évolution des pratiques et des perceptions vis-à-vis du livre et de la lecture (2019), un grand nombre d’ouvrages d’idées ou de recherche ne sont pas lus en entier. En comparaison, les romans le sont à plus de 88 %.

Ouvrages déclarés avoir été lus en entier pour l’enquête 2019 :

    • livres sur l’histoire 67 %
    • essais politiques, philosophiques, religieux 57 %
    • livres de développement personnel, psychologie 54 %
    • livre de reportages d’actualité 42 %
    • livres scientifiques, techniques ou prof. 32 %
    • livres d’art ou beaux livres illustrés 31 %

Le manque de temps est le premier frein à la lecture d’un livre évoqué par les personnes interrogées.

Pourtant, tout le monde souhaiterait lire davantage :

    • 37 % des non lecteurs,
    • 65% des petits lecteurs,
    • 77 % des moyens lecteurs,
    • 69 % des grands lecteurs,

PUBLICS

Toute personne en mesure de rester concentrée 20mn sur un texte et volontaire pour écouter, prendre la parole dans un cadre constructif et bienveillant.

Les ateliers sont organisés par une bibliothèque, une institution éducative, un centre de ressources, un comité d’entreprise ou une association.

N’hésitez pas à demander des précisions. Plaquette Arpentage à télécharger ici.

Pourquoi programmer des ateliers arpentage ?

  • Transmettre une pratique de lecture vivante. Et désacraliser l’objet livre.
  • Démocratiser la littérature de recherche : sciences humaines, sociales, politiques, arts et Histoire…
  • Expérimenter une forme de coopération ludique et sensible. L’arpentage stimule les interactions car chaque participant détient une partie de la compréhension globale du sujet.
  • Développer une culture critique à partir de ressources documentées. Les ateliers sont au service des idées claires contre les préjugés et les stéréotypes.
  • Favoriser le débat d’idées et le partage d’expériences. L’atelier repose sur une base de respect et de soutien mutuel

Quelques exemple d’ouvrages à partager, ou à (re) découvrir :

  • Éloge de la lecture de Michèle Petit (Belin)
  • Les identités meurtrières d’Amin Maalouf (Livre de poche)
  • L’impasse collaborative d’Eloi Laurent (Les liens qui libèrent)
  • Les ancêtres ne prennent pas l’avion de Pascale Ruffel (Joca séria)
  • In Girum, les leçons politiques des ronds-points de Laurent Jeanpierre (La Découverte)
  • La condition numérique de Jean-François Fogel et Bruno Patino (Grasset)
  • La chambre claire de Rolland Barthes  (Gallimard)
  • La formation de l’esprit scientifique de Gaston Bachelard (Vrin)
  • Le maître ignorant de Jacques Rancière (10/18)
  • La nature du totalitarisme de Hannah Arendt (Payot classiques)

Lecture butinage

Pour tous les lecteurs, jeunes et adultes, curieux d’apprendre par eux-mêmes.

Il s’agit de se familiariser à plusieurs et par étapes avec le choix d’un livre.
L’atelier butinage est une avancée pas à pas dans la reconnaissance des formes et des contenus.

Des consignes d’écriture, très simples, viennent fixer les idées récoltées et créer du lien avec les expériences personnelles des participants.

Les discussions qui accompagnent la progression sont nourries de ces allers-retours.

Cet atelier peut éventuellement précéder un arpentage.

Téléchargez une plaquette Butinage ici.